Le développement des TIC en France et en Europe

Le secteur des technologies de l’information (TIC), qui englobe les secteurs des télécommunications, de l’électronique grand public, de l’informatique et des médias, pèse plus de 5000 milliards d’euros. Les dépenses liées aux TIC dans le monde représentent 8 % du Produit Mondial Brut, ce qui montre à quel point l’économie numérique est devenue le moteur de la croissance, de la productivité et de la compétitivité mondiales. Dans les huit premières capitalisations boursières au monde figurent cinq sociétés du secteur : Apple, Alphabet, Microsoft, Facebook et Amazon.

Ce poids considérable des TIC dans l’économie s’accroît sans cesse dans les pays développés. Les technologies de l’information et de la communication (TIC) représentent près de 20 % du PIB américain et plus de la moitié des gains de productivité en Europe. Le secteur génère 10 % du PIB européen et il consacre environ 20 % de ses revenus à la recherche.

Mais depuis 20 ans, le fossé n’a cessé de se creuser entre l’Europe, d’une part, les USA et le Japon, d’autre part. MLG Technologies rappelle que ces derniers investissent plus d’un tiers de leurs dépenses totales de recherche privée et publique dans les TIC, alors que l’Europe n’en investit actuellement que 20 %.

Au Japon, les investissements en TIC représentent près de 5 % du PIB contre 4 % aux Etats-Unis et 2 % seulement en Europe. En France, le marché des TIC (informatique, télécoms, Internet, électronique grand public, jeux vidéo) représentera en 2020 environ 400 milliards d’euros, dont 15 milliards d’euros de dépenses d’investissement pour les collectivités locales et l’Etat.

fibre optique

Crédit photo : Fibre optique Montréal

Il est vital, dans un tel contexte, que l’Europe et la France réagissent afin de se maintenir dans cette nouvelle compétition numérique mondiale Si demain la France veut continuer à exister face aux Etats-Unis, au Japon et à la Chine, elle doit se battre sur deux fronts liés : le développement du haut débit fixe et mobile et le développement des usages publics et privés de ces TIC.

L’ADSL a connu dans les années 2000 une croissance moyenne de 50 % en Europe, rattrapant ainsi le retard sur les Coréens, Japonais et Américains. Depuis 2005, l’Europe égale même en matière de haut débit la zone Amérique. 120 millions de personnes disposaient d’un accès haut débit dans la première, contre 115 millions dans la seconde.

 

2007-2010 Envoyercefichier.com- All Rights Reserved - Contacts